Conseils & Guides

Puis-je utiliser un robot tondeuse si mon terrain est en forte pente ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Votre terrain présente quelques difficultés, et en particulier une forte inclinaison ? Tondre est long et fastidieux, et vous aimeriez vous équiper d’un robot tondeuse, mais vous ne savez pas de quoi ces appareils sont capables ? Vérifions ensemble s’il vous est possible de trouver chaussure à votre pied.

 

La clé : les performances du robot

La réponse à cette question est très simple : oui, il existe des robots tondeuse capables de tondre sur des terrains très inclinés. Mais c’est rarement le cas des modèles d’entrée de gamme.

En d’autres termes : vous allez devoir investir dans un appareil particulièrement performant, et il faut donc être préparé(e) à un prix d’achat plus important. C’est une concession acceptable, puisque la durabilité et l’efficacité seront au rendez-vous.

Exemple de passage en pente pour le Husqvarna :

La première étape : mesurer la pente

Avant de choisir votre robot, il va être indispensable de mesurer la pente. En règle générale, la mesure s’effectue en pourcentage, même si la capacité des machines est parfois également affichée en degrés.

Pour ce faire, il vous faut mesurer la hauteur et la distance horizontale.

Ensuite, vous trouverez aisément des outils de calcul sur la toile.

Attention : si l’inclinaison est variable, mesurez-la à plusieurs endroits !

 

Deuxième étape : réagir en fonction des mesures

Si vous aboutissez à une pente supérieure à 50%, la tonte manuelle sera préférable. Les robots tondeuse évoluent rapidement, mais ils ne sont pas encore capables de gérer un tel dénivelé.

Plus précisément, la pente doit être à un maximum de 50% dans la zone de tonte, et ne pas excéder 30% sur les bords.

Si vous êtes dans ces eaux ou en-dessous, il existe des appareils suffisamment performants pour vous venir en aide, alors voyons comment faire votre choix.

 

Choisir son robot pour terrain en pente

La grande majorité des modèles sont conçus pour des terrains plats ou faiblement inclinés. Si votre terrain est en forte pente, vous allez devoir adopter une approche un peu différente. Voici ce à quoi vous devez prêter une attention spéciale :

 

  • La puissance : c’est simple, cherchez l’appareil le plus performant possible. Cela signifie que sa puissance sera très probablement exprimée en chevaux. Une batterie avec une tension plus élevée, exprimée en volts, offre généralement plus de puissance.
  • Les roues : vous n’aurez pas les mêmes roues que sur les robots tondeuse classiques si vous choisissez un modèle adapté pour les pentes. Elles sont généralement souples, en caoutchouc, et au nombre de quatre. Elles peuvent être crantées.
  • Le taux d’inclinaison géré : les fabricants l’indiquent tout simplement sur les fiches techniques. Pensez tout de même à lire les avis laissés sur l’appareil, qui commentent souvent ce point précis. Dans l’idéal, il doit être au moins légèrement supérieur à celui que vous avez calculé.

 

 Quel mode de fonctionnement privilégier ?

Même si cela tend à changer, pour l’instant la majorité des tondeuses automatisées suivent des trajets aléatoires. Or, c’est un problème. En effet, les risques que l’appareil gravisse la pente inutilement de nombreuses fois sont multipliés.

C’est pourquoi, lorsque l’on veut travailler sur un terrain très incliné, il est préférable d’opter pour une tondeuse GPS : c’est vous qui décidez quelle zone va être tondue et qui définissez la trajectoire du robot.

Autre avantage : vous n’avez pas à installer de câbles, et évitez ainsi de lutter pour disposer correctement les fils en prenant en compte l’inclinaison de votre jardin.

 

Une pelouse bien entretenue : une alliée précieuse

La tonte n’est pas la seule étape d’entretien d’une pelouse.

Les autres activités de jardinage et l’arrosage sont également importants. Or, sachez qu’une pelouse bien entretenue va très grandement faciliter la tâche du robot.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la tonte d’un terrain en pente fatigue très vite les machines. La batterie notamment risque d’avoir une durée de vie amoindrie. Cela peut entraîner des frais supplémentaires pour vous.

Pour les limiter, assistez votre robot : ne laissez pas traîner d’obstacles qui pourraient lui faire perdre du temps, comme des brindilles ou des jouets.

Si vous y arrivez, définissez un trajet optimisé, c’est-à-dire durant lequel le robot va avoir besoin de descendre et remonter la côte le moins fréquemment possible.

 

Installer un robot pour forte pente : comment ça se passe ?

Si vous avez opté pour un modèle GPS, ce n’est pas très compliqué. Il va juste falloir suivre le manuel d’instructions et essayer de positionner la station de charge à un endroit stratégique.

Si, malgré tout, vous avez décidé de rester sur un modèle à cheminement aléatoire doté de câbles guide et périphérique, cela va être plus difficile sur un terrain en pente, mais le processus est similaire à l’installation classique d’un robot tondeuse.

Il y a également une autre solution : vous pouvez demander à un prestataire de services, ou au constructeur s’il le propose, de procéder à l’installation.

Ce sera payant, mais vous aurez l’esprit plus tranquille et la certitude que la mise en place a été effectuée correctement malgré l’inclinaison du terrain.

 

Si vous avez besoin de conseils supplémentaires pour installer votre robot, ou que vous voulez en savoir plus sur les appareils adaptés pour votre terrain, vous avez la possibilité de nous solliciter via le formulaire de contacts. N’hésitez pas non plus à échanger avec les autres internautes et notre équipe dans l’espace commentaires.

Écrire un commentaire

Pinterest