Livres

Quel est le meilleur livre pour préparer le TOEIC en 2021 ? – Comparatif, guide et avis

Parler anglais, c’est le must dans le monde professionnel et dans les relations internationales. Mais parler anglais doit aussi passer par un temps d’apprentissage, puis par un examen : le fameux TOEIC. Tout le monde ne le réussit pas du premier coup. Pourtant, réussir son TOEIC est plus facile que ça en a l’air.

TOEIC   

 

Les 10 meilleurs livres pour préparer le TOEIC

Vous voulez être sûr(e) de ne pas être déçu(e) dès les premières pages ? Alors choisissez parmi cette sélection des meilleurs livres sur le TOEIC, basée sur les avis de plusieurs centaines de lecteurs et lectrices !

No. 6
Grammaire Vocabulaire - TOEIC (Livre) - 2020
  • Murdoch Stern, Serena (Author)
No. 8
Cahier de préparation au Toeic® - Reading
18 Commentaires
No. 9
TOEIC 4 tests complets
34 Commentaires
TOEIC 4 tests complets
  • anglais|professionnel|américain|TOEIC|9791035803759|Perfectionnement|Christel Diehl
  • Diehl, Christel (Author)
No. 10
50 Règles essentielles TOEIC Listening & reading
1 Commentaires

 

Comment réussir son TOEIC ?

Pour ainsi redorer votre CV, pour montrer combien vous excellez en anglais, afficher la mention ou le score TOEIC est important. Alors, comment passer cet examen avec brio, comment passer l’étape des épreuves écrites et orales ?

Certains doivent le repasser encore et encore. D’autres n’y arrivent pas. Beaucoup abandonnent. Ce qu’il faut retenir cependant, qu’aucun examen n’est difficile et qu’il faut avoir les bonnes techniques, les bons reflexes et les bonnes oreilles.

 

Qu’est-ce que le TOEIC ?

Le TOEIC ou « Test Of English for International Communication » est une certification en langue anglaise qui permet de connaître votre niveau d’anglais professionnel. Ce est une édition d’ETS global et pour y arriver, le candidat doit obtenir la note de 990 points sur 990. Evidemment, avoir un bon score serait déjà convaincant.

Le TOEIC est même la référence en la matière. Plusieurs recruteurs jugent du niveau d’anglais d’un candidat selon le score qu’il aurait obtenu à ce . Le mode « anglais courant » n’est donc pas aussi satisfaisant qu’un « 985 points » ou un « 988 points » en TOEIC de nos jours.

 

Comment alors réussir le TOEIC ?

Le TOEIC est une validation des compétences en anglais. Il permet de confirmer votre capacité à parler, à comprendre et à écrire la langue anglaise et vous prépare pour le monde professionnel. Pour cela, vous devriez être préparé à subir les différents .

La note éliminatoire pour les sociétés qui recrutent et les écoles de commerce est de 750 points. Au-delà de ce score, la certification est valide. Mais cela peut dépendre du niveau d’exigence requis. Certains exigeront au moins 800 points, d’autres pourront se satisfaire d’un 750 points. Le mieux reste les 990 points, mais il faut être très fort.

Pour y arriver, il faut suivre quelques étapes faciles, s’entraîner et se tenir prêt.

 

Connaitre son niveau 

Vous avez pensé à passer le TOEIC ? Vous devriez vous auto-évaluer avant tout chose. Sur une échelle de 1 à 10, donnez une note à votre niveau, analyser vos compétences et faites des en blanc. Le but est de savoir votre niveau actuel.

Ainsi, vous devriez obtenir un score général, un score spécifique sur le « reading » et le « listening » et un autre score pour les sous-parties. Vous devriez ensuite être en mesure de déterminer vos points forts et vos points à améliorer.

 

S’entraîner

Il faudra de la patience, de la persévérance et la niaque de réussir surtout si vous êtes à un faible niveau. L’entraînement en question concerne les leçons et exercices d’anglais. Pensez à choisir des horaires de travail fixes et à faire de votre mieux. Soyez donc ambitieux mais pas irréaliste.

Vous devriez vous fixer un objectif précis, notamment un score général, entre 750 et 990 points. Le temps journalier pour faire chaque exercice doit être fixé : 20 minutes pour la lecture, 30 minutes pour les grammaires et vocabulaires, et 40 minutes pour l’écoute. Vous pourrez mieux vous organiser si vous savez quels sont vos points faibles.

 

La partie pratique

Ici, vous devriez mettre en pratique vos exercices. Et c’est facile.

  • Si vous avez des difficultés à écouter des conversations en anglais, achetez des films en anglais avec des sous-titrages en anglais ou des séries télévisées. Vous serez davantage plus imprégné dans la langue anglaise ;
  • Si vous avez des difficultés avec les vocabulaires et la grammaire, lisez des articles ou des livres en anglais, dictionnaire en main. Vous saurez comment construire des phrases, quelles sont les expressions les plus courantes, comment dire telle ou telle chose et vous aurez gagné plusieurs nouveaux vocabulaires, à noter dans un carnet ;

Après quelques semaines, refaites le . Vous remarquerez que votre niveau a augmenté. Mais que faire si le niveau a à peine augmenté et que le but final semble encore très loin ?

 

Redoubler d’efforts

Il faut sacrifier un peu de votre temps et vous investir totalement dans les exercices théoriques et pratiques. Vous devriez laisser quelques sorties de côté, vous couper des réseaux sociaux et même veiller tard (si vous travaillez déjà). Mais, sachez qu’en redoublant d’efforts, vous redoubler vos chances d’atteindre un très bon score.

Cela vous permettra aussi de vous familiariser avec les différents en anglais et de ne plus paniquer le jour de l’examen. Et plus vous côtoierez plusieurs types de sujets, plus vous serez à l’aise à l’examen.

Pendant l’examen, il faut rester calme. Pour la partie lecture ou « reading », vous avez 75 minutes. Il faut départager le temps de façon à finir et à pouvoir vérifier les réponses après. Si vous avez des problèmes avec une question en particulier, passez le chemin et revenez-y quand vous aurez tout terminé.

 

Et que faire à l’examen ?

Certains candidats optent pour une méthode un peu différente, c’est de lire les questions avant le texte. Ainsi, à la première lecture du texte, ils ont déjà toutes les questions en tête et sauront y répondre plus rapidement. Toutefois, vous devriez opérer comment pendant les séances d’entraînement pour ne pas stresser. Mais c’est à vous de voir.

Côté vocabulaire, il faut procéder par élimination. Sachez qu’il y a toujours un antonyme, un mot qui n’a rien à avoir avec la phrase et deux mots presque similaires. A vous de choisir entre ces deux derniers mots. Pour la grammaire, apprenez-la tout simplement.

Pour le « listening » ou le d’écoute, pensez à bien regarder les images et à bien lire les questions, à écouter plus qu’à parler. Toutes les questions sont précises, donc soyez lent à la réponse. Identifiez les éléments les plus pertinents et remémorez les films que vous avez regardés pour vous retrouver plus facilement.

 

Pourquoi choisir de faire un cours préparatoire pour avoir un meilleur score au TOEIC ?

Si vous avez récemment prévu de passer le TOEIC, alors vous devez vous douter que c’est un examen qui n’est clairement pas simple à passer, et il vous faudra d’ailleurs redoubler d’efforts si vous avez envie d’obtenir un bon score. En effet, le niveau d’anglais des français est encore cette année complètement catastrophique, et de moins en moins de candidats arrivent à obtenir de bons scores au TOEIC ! Mais heureusement, il y a une façon très simple pour vous de corriger le tir, et c’est en réalité assez simple même si tout le monde n’y a pas pensé. Si vous avez envie d’avoir le meilleur score possible au TOEIC, alors il faut absolument que vous vous entraîniez au maximum. Bien que cela paraisse assez évident sur le papier, dans la pratique peu de personnes font la démarche de s’intéresser profondément à cet examen, qui pourtant peut être déterminant pour leur avenir.

Pour tous ceux qui veulent passer cet examen afin d’évaluer très clairement leur niveau d’anglais, vous vous demandez probablement quel niveau pour avoir un bon score au TOEIC afin d’anticiper dans les semaines à venir si vous allez avoir besoin de travailler beaucoup sur votre concours ou non. Cela n’aura échappé à personne, certains ont beaucoup de facilités avec l’anglais : ils ont eu l’occasion de partir plusieurs fois à l’étranger, quand ils n’ont pas fait des mois ou des années d’études complètes afin de leur permettre de perfectionner leur niveau de langue. Mais dans d’autres cas de figure, obtenir un bon niveau d’anglais pour espérer avoir un bon score au TOEIC est un véritable parcours du combattant : cela nécessite des heures de travail et il vous sera ainsi très difficile d’arriver à vos fins. Pour cela, n’hésitez donc pas à vous préparer aux admissions en fonction du niveau exigé pour ce qui vous intéresse : certaines écoles de commerce exigent par exemple un certain score minimum et si vous passez le TOEIC avec un score inférieur à celui qui est requis, alors il vous sera tout simplement impossible d’être admissible dans les écoles de commerce de votre choix. Malheureusement, tous les élèves ne réussissent pas, ils ne pensent pas à faire de cours préparatoire au TOEIC et certains sont donc contraints de revoir très clairement leurs ambitions à la baisse au bout d’un certain temps.

Dernière mise à jour le 2021-06-01. Liens et images fournis par Amazon Product Advertising API

Libraire de formation et de passion, comme dirait Stephen King "Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi.” :)

Écrire un commentaire

Pinterest